Depuis votre arrivée

emballages ont été lavés par ETERNITY Systems

Revue de presse ETERNITY Systems (avril – juin 2023)

Le deuxième trimestre de l’année 2023 était riche en mouvement pour ETERNITY Systems. Dans cette revue de presse, retrouvez l’ensemble des articles évoquant l’actualité du groupe, parus dans les différents médias spécialisés de l’emballage et de l’industrie en générale.

ETERNITY Systems agrandit son site de lavage à Lisses (91)

Pour le mois d’avril, la presse s’est principalement focalisée sur le développement du site principal du groupe, situé à Lisses (Essonne 91). Dans son article du 7 avril dernier, Usine Nouvelle met l’accent sur l’équipement de trois nouvelles lignes pour les emballages industriels (palettes, bacs…) et d’une autre pour les contenants primaires (gobelets, pots…) ainsi que du montant investi pour la mise en place de ces infrastructures (1,2 millions d’euros).

De son côté, à travers son article « Le réemploi au bout du tunnel » Restauration 21 se concentre principalement sur l’agrandissement du site, consacré « au lavage de petits contenants de restauration » ainsi que sur les ambitions d’ETERNITY Systems pour les cinq années à venir, relatées par Eléonore Blondeau (Responsable Nouveaux Projets chez ETERNITY Systems), qui évoque une volonté d’étendre le « maillage régional à 5 ans ».

Afin de démocratiser le lavage industriel d’emballages réemployables, toutes les équipes ETERNITY Systems ont d’ailleurs eu le plaisir d’accueillir du 22 au 27 mai les premières portes ouvertes de l’entreprise. Avec plus de 200 visiteurs dont 6 rédactions, ce fut un vrai succès ! En savoir plus >>

ETERNITY Systems s’associe avec Re-uz

Pour ce mois de mai, un seul sujet attirait la convoitise de la presse spécialisée : l’annonce du partenariat avec l’entreprise Re-uz (fabricant de contenants réemployables). L’objectif commun : « conquérir le marché de la restauration collective française », comme le rapporte notamment l’Usine Nouvelle, le Journal des Entreprises ou la Semaine du Roussillon.

Resto-today, reussir.fr et l’Usine Nouvelle parlent même de « mutualisation de leur service/expertise » pour souligner leur ambition commune de garantir « une offre complète et innovante » et de normaliser l’utilisation de contenants réemployables. Pour illustrer cela, Reussir.fr cite les propos de Gildas BOUILLY (PDG d’ETERNITY Systems) qui y voit « un pas en avant significatif pour la restauration collective responsable » et affiche sa fierté « de contribuer à cette transition écologique et sociale du marché de la restauration, afin de faire un pas supplémentaire vers la généralisation du réemploi ».

Cette généralisation du réemploi d’emballages ne s’arrête pas là. En s’associant avec Re-uz, ETERNITY Systems entend saisir l’opportunité offerte le monde événementiel pour parvenir à ses fins. En effet Re-uz a été retenu comme l’acteur qui sera chargé de fournir l’ensemble des contenants alimentaires et de boissons pour la Coupe du Monde de Rugby 2023 ainsi que pour les JO2024, évoqué par Eléonore Blondeau dans Restauration 21.

ETERNITY Systems face au manque d’implication des grandes entreprises et des institutions pour le réemploi d’emballages

En se corrélant avec la loi fixée par l’état français concernant l’interdiction de la mise sur le marché d’emballages plastiques à usage unique d’ici 2040, ETERNITY Systems souhaite s’imposer comme un acteur important dans la généralisation des emballages et contenants réemployables. Toutefois, un obstacle se dresse sur ce chemin : certaines industries fournissent des efforts peu suffisants pour aller en ce sens.

Ce problème a fait naître une succession de débats auxquels notre responsable nouveaux projet a participé : le premier (Emballages plastiques : peut-on s’en passer ?) a eu lieu le 1er juin dernier à Paris. Animé par Fabienne Loiseau, journaliste Reporterre, ce débat avait pour principal sujet la place occupée par les emballages en plastique à usage unique et les alternatives proposés et l’étude de leur complémentarité dans certains cas d’usage comme celui de la santé par exemple.

Ce même quotidien reprend les propos d’Éléonore BLONDEAU dans son compte-rendu du débat Emballages plastiques : « Les industriels ne jouent pas le jeu » . Celle-ci dénonce le fait « que la législation existante ne soit pas appliquée correctement et qu’aucun accompagnement ne soit proposé avant d’éventuelles sanctions » de mettre en place les emballages réemployables, poussant ainsi des entreprises internationales à ne pas mettre les moyens nécessaires pour le réemploi.